Soutien aux inculpés du 11 Novembre : suites de la manif sabotons l’antiterrorisme
[fr] [de] [en] [es] [it] [pt] [ru]
Une
DANS CETTE RUBRIQUE :
suites de la manif sabotons l’antiterrorisme

lundi 2 février 2009, par soutien11novembre

Le 31, alors que la manifestation se dispersait, les flics ont procédé à des arrestations arbitraires. Il est désormais courant (et cela s’est vérifié le 24, mais aussi le 29 à la suite de la grande manifestation syndicale) que la police arrête plus ou moins au hasard des manifestants (ou de simples passants) à la fin des manifs. Histoire de faire du chiffre. De gagner quelques dommages à intérêt ( grâce aux accusations d’outrage et rebellion). Et, dans le cas du 31 janvier, de justifier les 1250 flics déployés, et leur canon à eau.

- 3 personnes accusées par les flics d’avoir lancé des projectiles sont mises en examen, elles ont été libérées sous contrôle judiciaire et ça dépend désormais du juge d’instruction
- le jeune homme agressé par les flics dans le rer passait hier en comparution immédiate, il a demandé un délai, il doit être jugé le 3 mars à la 23ème chambre
- le pique-niqueur de la place Denfert (arrêté avec son sauciflard et un couteau laguiole, il est inculpé de port d’arme prohibé... si, si !) doit être jugé le 23 mars à la 29ème chambre à 9h

Par ailleurs pour la manif du 24, durant laquelle plus de 100 personnes ont été interpellées, à Barbès :
- 7 personnes passent devant la 23ème le 2 mars,
- 6 personnes le 2 mai, et 1 personne est mise en examen pour dégradation (il a oreille blessée, tympan percé, 9 jours d’ITT... c’est peut être la raison de ce traitement différencié...)

Dans la suite de l’article, des vidéos et des photos de la manif’. Car au delà de la répression nous nous souviendrons surtout de ce qu’il s’est passé dans la rue, de la joie, de la rage, des 3000 personnes présentes ce jour là contre l’antiterrorisme et déterminées à aller saluer les détenus de la prison de la Santé.